DestinationExpériences

Tatouage : voyage au gré de l’encre

Tatouage : voyage au gré de l’encre
4.4 (87.14%) 14 votes

cedricjarnold
@cedricjarnold

Cela fait 30 ans que le tatouage est à la mode… Pourtant l’origine des tatouages remonte au moins à l’époque néolithique. Entre croyance, tradition et art moderne, le tatouage se pratique depuis des centaines d’années. Bien avant les marins ! Tandis que certains reflètent un statut social, d’autres peuvent être de véritable déclarations d’amour. Certains sont la marque d’une croyance religieuse et d’autres sont également l’objet d’une punition.

Certains artistes s’évertuent à perpétuer la tradition ancestrale des tatouages et des motifs anciens, voire primitifs, sont toujours repris.

Ce post est donc l’occasion d’un voyage sur les traces de l’encre à travers les pays Scandinaves, la Chine, le Japon, l’Inde et la Thaïlande.

Scandinavie

Lorsque vous vous rendez dans les pays scandinaves, tels que la Suède, vous serez sans doute bouche bée devant le nombre impressionnant de Suédois tatoués. Se faire tatouer est presque devenu un acte banal en Scandinavie.

La symbolique des tatous scandinaves provient principalement de l’illustre « Nordic Text ». Il semblerait que chaque lettre de l’ancien langage ait une symbolique particulière et que la combinaison de plusieurs lettres forme le nom de différents dieux.

Autrefois, les Vikings utilisaient ces lettres pour prédire l’avenir. Utilisées seules, elles n’ont pas de pouvoir en particulier : il faut les combiner avec différentes formules magiques et parfois même se la faire tatouer pour que la magie opère.

La singularité de la culture du tatouage en Scandinavie : les tatouages scandinaves sont pour le moins abstraits. Leur symbolique est principalement liée aux épopées Viking à travers les mers. Par exemple, vous retrouverez souvent un symbole du gouvernail, du combat ou bien encore la détermination féroce de venir à bout d’un ennemi.

Les tatouages sont tellement populaires en Suède que ce pays compte le plus grand pourcentage de personnes tatouées au monde.

tattoo-by-peter-madsen
Tattoo by Peter Madsen

Chine

La plupart des Chinois pensent qu’avoir des tatouages est un signe d’appartenance aux triades. Dans la culture chinoise, le corps représente l’héritage de nos parents et la continuité d’une lignée. De ce fait, une altération non naturelle au corps humain, tel que le fait d’avoir un tatouage, est une offense à la famille.

Cependant, vous verrez de nombreux Chinois tatoués de dragons ou bien de serpents. Cela signifie qu’ils sont protégés par leurs dieux ou bien par leurs ancêtres. Les tatouages peuvent être très abstraits et il faut faire preuve d’imagination pour y reconnaître un dragon ou un serpent.

La singularité de la culture du tatouage en Chine : mis à part ces tatouages « protecteurs », vous remarquerez que de plus en plus de personnes, et pas seulement des chinois, se font tatouer des idéogrammes chinois. Une calligraphie pour une philosophie de vie.

Avant de se faire tatouer un Dragon, beaucoup de Chinois doivent s’entretenir avec un spécialiste de l’« I Ching » (Le Livre du Changement)

En effet, les Chinois sont convaincus que seules certaines personnes ont la force de se faire tatouer un dragon entier. Si vous vous faites tatouer sans l’accord de ce spécialiste, selon la superstition, vous êtes en grand danger.

@alexrusty

Japon

Le tatouage est considéré comme un art au Japon. C’est un héritage précieux et les Japonais ont à cœur de perpétuer cette culture.

Les tatouages japonais ne se font pas sur n’importe quelle partie du corps. Le plus courant est de se faire tatouer la « demie-lame » c’est-à-dire depuis l’épaule jusqu’au coude.

Plusieurs motifs sont possibles. La « demie-lame » elle-même se compose de plusieurs éléments rassemblés sous un même thème tels que la « Marge de l’eau », « la série des 100 fantômes », la série de Buddha ou bien encore les 3 personnages…

La singularité de la culture du tatouage au Japon : le fait d’avoir des tatouages est communément accepté et ne constitue pas une offense au Japon. Cependant, nul n’est autorisé à les dévoiler en public, y compris dans les stations thermales. Quoique… 

Au Japon, certaines offres d’emploi stipulent « ne pas postuler si vous avez des tatouages ».

Parfois, au Japon, un tatouage peut être assimilé à l’appartenance « Yakuza » (une organisation criminelle). 

Old japanese men

Inde

Les tatouages indiens sont parmi les plus anciens de l’histoire de l’humanité. Ce sont des tatouages particuliers puisqu’ils sont faits à partir de henné et étaient autrefois utilisés lors des mariages pour porter chance.

Avant le mariage, les amis de la mariée participent à l’élaboration des dessins qui recouvriront les paumes et les pieds de celle-ci. Certaines personnes pensent que la couleur du henné doit être très foncée pour des raisons esthétiques, mais aussi pour que le tatouage dure plus longtemps (le henné s’efface au bout de quelques semaines).

La singularité de la culture du tatouage en Inde : en Inde, il y a un proverbe qui dit « sans henné, le mariage n’est pas complet ». La nuit précédant le mariage, la mariée doit laisser sa future belle-mère commencer à lui peindre la paume avant de laisser la main à un expert. Mieux vaut s’armer de patience, car cela peut prendre jusqu’à 8 heures.

En Inde, on se tatoue parfois des lettres en Sanskrit. Ces tatouages ne peuvent être faits que sur la partie supérieure du corps : c’est une preuve de respect.

Henna-painted-hands
Kate Benzin

Thailande

En Thaïlande, les tatouages les plus populaires se font dans le temple « Wat Bang Phra ». Chaque année, il y a un jour en particulier où des centaines de Thaïlandais s’y rendent, non pas pour prier, mais pour se faire tatouer par les moines.

Selon la superstition, le tatouage fait par un moine permet d’éloigner l’enfer et les prostituées. Certains symboles, tatoués sur le pénis seraient même garants du succès d’une entreprise. Les tatouages sont considérés comme un signe de beauté et auraient également un pouvoir mystérieux.  

Beaucoup de voyageurs qui se rendent en Thaïlande s’y font tatouer pour garder un souvenir de leur voyage. Attention, les tatouages des moines peuvent être particulièrement douloureux…

La singularité de la culture du tatouage en Thaïlande : les tatouages au bambou sont la technique la plus souvent évoquée. En réalité, plutôt que d’utiliser une machine, les tatoueurs thaïlandais utilisent un bambou. Cette technique est presque un art : beaucoup moins régulier que la machine, le tatoueur doit contrôler le débit de l’encre et être d’autant plus précis…

En Thaïlande, si vous vous faites tatouer par les moines, vous n’avez plus le droit de faire un reproche à vos parents ; ni de courtiser une femme mariée.

@cedricjarnold

Un rite initiatique du voyageur

Comme les marins au siècle dernier, le voyage est souvent l’occasion d’un tatouage. 

Attention: un artiste se réserve des mois à l’avance. Donc en cas d’indisponibilité, évitez les mauvaises surprises, ne tentez pas votre chance n’importe où : sortez plutôt de votre zone de confort et préférez vivre une expérience inoubliable via U2GUIDE 🙂

Jee Sayalero madrid
Jee, un artiste incroyable mais très demandé à Madrid

Entrepreneur, Philanthropist & Doer

Partagez :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *