blog-bg-logo.001.jpeg

Conseils pour voyager avec un handicap

Conseils pour voyager avec un Handicap
Oyez, oyez chers voyageurs ! L’article d’aujourd’hui traite d’un sujet qui mérite selon moi qu’on s’y penche : est-il possible de voyager avec un Handicap ?

Nous allons découvrir comment les voyageurs avec handicap parcourent le monde, les obstacles auxquels ils font face, les meilleures destinations et ce que le voyage leur aura appris sur eux-mêmes… Et nous allons faire cela au travers de deux témoignages de voyageurs ayant un handicap.

Nous avons eu le plaisir d’échanger avec John Morris, l’homme qui se cache derrière un site web remarquable : Weehlchair Travel — un excellent point de départ pour planifier vos vacances si vous avez un handicap et souhaitez parcourir le monde de la manière la plus simple qui soit. John a de la bouteille ! Il a visité 27 pays ! Son site regorge d’informations et d’astuces utiles sur les meilleures destinations, et tout est basé sur son expérience personnelle.

Notre second témoignage est celui de Mirjam Versteegh. Son entreprise basée à Barcelone, Disabled Accessible Travel offre des services d’accessibilité aux voyageurs internationaux ayant un handicap, afin de faciliter leur voyage.

Elle en sait long sur les solutions pour voyager avec un handicap.


 

Quels sont les principaux obstacles physiques et mentaux auxquels un voyageur handicapé doit faire face ?

obstacles auxquels un voyageur handicapé doit daire faceVisit Norway

John : Le problème de l’accessibilité varie beaucoup d’un endroit à l’autre et d’autant plus d’un continent à l’autre. Les utilisateurs de fauteuil roulant par exemple sont très dépendants d’aménagements basiques comme des plateformes de mise à niveau ou des transports sans barrières d’entrées. Sans ces aménagements élémentaires, il leur devient rapidement difficile d’organiser leur séjour.

Du point de vue de l’émotion et du mental, faire face aux incertitudes liées au fait de voyager avec un handicap peut être effrayant. Est-ce que l’hôtel sera équipé d’aménagements adéquats ? Y aura-t-il des transports accessibles ? Est-ce que les attractions touristiques seront ouvertes à tous ? Et que faire si les choses ne se déroulent pas comme prévu ? Quelques recherches en amont permettront au voyageur de trouver des réponses à ce genre de préoccupations, même si l’information disponible est tout de même assez limitée.

 

Mirjam : selon moi, le premier obstacle est d’ordre mental. De nombreuses personnes handicapées pensent qu’ils ne sont pas aptes à voyager à cause de leur handicap, ou sont hésitants sur le sujet. Mais lorsqu’ils franchissent cette barrière mentale, ils se rendent comptent qu’explorer le monde est tout à fait à leur portée.

La diversité des informations disponibles en ligne et postées par des personnes aux situations similaires est très utile en ce sens, et généralement suffisamment récente et précise.



Lors d’un voyage, surtout à l’étranger, est il possible de voyager seul lorsqu’on a un handicap, ou faut il être accompagné ?

John : Je ne voyage pas avec un assistant personnel, mais en réalité, tout voyageur s’appuie nécessairement sur d’autres personnes. Que ce soit le portier qui amène vos valises jusqu’à votre chambre, le chauffeur de bus qui vous indique le chemin, la femme de ménage qui nettoie votre chambre — tout voyageur, toute personne dépend de l’assistance des autres. Il faut démystifier les accompagnants, qui rendent possible la vie de beaucoup de mes pairs dans la communauté des personnes handicapées. Il n’y a absolument aucune honte à obtenir l’aide qui facilite notre vie.


Mirjam : Cela dépend vraiment de chaque individu, de sa situation personnelle et de son état physique. Nous assistons souvent des personnes qui voyagent avec leur partenaire/époux.se. Mais nous travaillons aussi beaucoup avec des voyageurs solos, et ils s’en sortent parfaitement bien ! Nous les aidons parfois à trouver un moyen de transport adéquat, à louer certains équipements, dans le but de faciliter le plus possible leur indépendance de mouvement.



Est-il facile d’avoir accès à des activités sportives adaptées aux handicapés ? Quels sont les pays les plus avancés sur ces sujets ?

accès à des activités sportives adaptées aux handicapésAudi Nissen

John : Les États-Unis et le Royaume-Uni sont leaders en la matière, en particulier pour le vélo et le ski. Aux États-Unis, j’ai rencontré de nombreux groupes d’athlètes en fauteuil roulant pratiquant des sports comme le basket, le hockey, le tennis, le rugby et le softball (NDLR Forme de baseball).

D’autres opportunités voient de plus en plus le jour, comme par exemple monter à cheval ou faire un saut en Tyrolienne. Pour les voyageurs intéressés par les sports accessibles, le premier pas est d’entrer en contact avec les associations et groupes locaux dédiés à l’handicap. La demande pour ce genre d’activité augmente dans le monde entier.



Quelles sont les villes les mieux équipées pour les voyageurs ayant un handicap ?

John : Je crois que l’élément le plus important à prendre en compte est l’accessibilité au transport. Les villes qui sont les plus équipées sont typiquement celles qui ont une population élevée d’handicapés actifs et demandeurs. Je suis un grand fan de Seattle, Washington ; Chicago, Illinois ; Washington, D.C. ; Londres, UK ; Munich, Allemagne ; et Hong Kong, Chine.

Chacune de ces villes offre un service de transport public et de taxi adapté, permettant de se déplacer sans difficulté. Dans ces mêmes villes, des restaurants, attractions et hôtels sont également équipés.


Mirjam : Il y en a tellement que je ne voudrais pas en citer certaines et en oublier d’autres. Ce que je constate en revanche c’est qu’il y a une évolution constante dans les mentalités. L’accessibilité n’est pas une faveur, mais un droit. Cette évolution se fait lentement, mais la législation européenne existe. Il reste bien sûr encore du travail à faire surtout en termes de plaidoyer.



U2GUIDE permet de « vivre l’expérience locale ». De rencontrer des locaux, de découvrir le style de vie, de manger dans un marché local, etc. Est-il possible pour un voyageur à handicap de vivre ce genre d’expérience ?

expérience locale pour un voyageur à handicapAccessible Tourism Research

John : Les voyageurs intéressés par ce genre d’expérience locale doivent éviter les hôtels et restaurants touristiques traditionnels. Éviter également les métros des grandes villes comme NYC ou Paris ou tout autre endroit où le tourisme de masse prend le dessus sur la vie locale réelle.

Pour ma part, mes expériences d’interaction les plus authentiques et les plus inoubliables ont eu lieu en Asie — du Cambodge à la Chine à la Malaisie.

L’an dernier, en visitant Phnom Penh au Cambodge, je logeais dans un petit hôtel géré par des locaux, me suis déplacé sans difficulté avec mon siège dans les marchés et j’ai mangé toute sorte de plats locaux tant dans des restaurants que sur des stands dans les marchés.

De loin, c’est l’expérience de voyage la plus authentique que j’ai vécu et qui m’a touché d’une façon tout à fait particulière.


Mirjam : De mon point de vue cela devrait être la même chose qu’on est un handicap ou non. Tout est une question de mentalité, de flexibilité, de curiosité et propre à l’intérêt réel à rencontrer de nouvelles personnes, découvrir des cultures, goûter la nourriture locale, etc. Et ce sans jugement ou préjugé.

Le plus important est d’être ouvert à de nouvelles perspectives. Ceci est souvent plus limitant que l’entrave de l’handicap physique lui-même, quel qu’il soit.



Quelle est la plus grande leçon apprise grâce à vos voyages ?

John : Le voyage m’a ouvert les yeux à un nouveau monde, de nouvelles idées, de nouvelles personnes et de nouvelles perspectives. Quand on voyage autant que je le fais, on apprend à aimer la diversité. Rester au même endroit à regarder les infos, c’est se conditionner à une peur du reste du monde.

J’ai appris que le monde n’était pas du tout effrayant que ce soit en Europe, au Moyen-Orient, en Asie ou en Afrique. Et la diversité des peuples et des cultures est addictive ! J’ai appris à apprécier la beauté qui existe dans des endroits comme je n’aurais pas su le faire auparavant.


Mirjam : Le ciel est l’unique limite… Il faut penser opportunités et expériences plutôt que barrières.



Que conseils personnels donneriez vous à une personne en siège roulant souhaitant voyager, mais se sentant « limité » ?

consejos para viajar con discapcidadWheelchair Travel

John : De prendre le risque. Et de croire en la bonté des autres. À chaque difficulté que je rencontre en tant que voyageur en siège roulant, une solution est à portée de mains. Lors de mon premier voyage à l’international — vers Beijing en Chine, la batterie de mon siège s’est déchargée en plein milieu de la rue, à plusieurs rues de mon hôtel. J’ai tenté de trouver quelqu’un qui parle anglais, et finalement, un homme au bon cœur m’a tout simplement poussé jusqu’à mon hôtel et un accès à de l’électricité.

Dans ce merveilleux monde et cette humanité, on se rend vite compte qu’il y a toujours quelqu’un qui vous couvre. Et le plus souvent ce quelqu’un est un parfait inconnu. Il faut donc avoir la foi en cela, prendre des risques et se délecter la beauté de ce monde et de ses habitants !

 

Mirjam : De ne pas se contenter d’accepter seulement ce qui est offert ou visible à première vue. Il faut penser en dehors des clous, se poser des questions, être imaginatif. Il y a toujours plus de possibilités que ce qu’on pourrait croire !



Comme vous l’aurez constaté, le voyage remplit le cœur, peu importe que vous vous sentiez « limité ». Ce n’est que votre esprit et vos peurs qui parlent ainsi. Il y a toujours un moyen pour vous d’apprendre, de visiter et de partager des expériences où que vous alliez. Il faut ouvrir les bras aux opportunités, vous faire confiance et vous laisser porter par le champ des possibles.
J'espère que ces conseils pour voyager avec un handicap vous démontreront que l'âme du voyageur ne connaît nulle limite et nulle frontière. Au plaisir de vous croiser un jour sur la route !
le voyage comme expérience solidaire

... Vous pourriez aussi aimer !

Tagged Experiences, Travel Tips

Instagram

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ ! 

Vi

ARTICLES RÉCENTS